01 55 28 01 40 2 Bd Jules Ferry - 75011 Paris Mardi au Samedi 10h - 13h / 14h - 18h DEVIS GRATUIT

Quel parquet choisir, pour quel effet ?

pose de parquet
Bien choisir mon parquet : les critères de choix
24/08/2018
photo de sol pvc de la marque Quicktep
Les avantages des produits Quickstep
24/08/2018

Quel parquet choisir, pour quel effet ?

photo de parquet massif de la marque Udirev

photo de parquet massif de la marque Udirev

L’esthétique est le premier critère avancé dans le choix d’un revêtement de sol. En effet, le sol participe largement à donner une ambiance générale à un espace. De la même façon qu’il peut l’agrandir, le rendre plus intime, le faire paraître plus lumineux, etc. C’est pourquoi, c’est un choix qui doit être mûrement réfléchi.

Votre réflexion doit d’abord porter sur vous et votre goût personnel (n’hésitez pas à regarder nombre de photos de réalisations afin de savoir ce qui vous plaît vraiment), et puis également sans doute sur l’accord qui devra se faire avec le mobilier et les éléments de décoration que vous souhaitez conserver. Inutile de partir sur un revêtement ultra-moderne si vos meubles sont très marqués par leur aspect récup’. A partir de là, à vous d’imaginer votre intérieur comme il vous plaira, toutes les fantaisies sont autorisées, et permises par la large gamme de parquets que met à disposition pour vous lesrevetementsparisiens.com.

Quatre éléments vont rentrer en ligne de compte dans l’aspect de votre parquet : la teinte, variable notamment en fonction de l’essence, la finition, la largeur de lame, et les motifs décoratifs liés à son agencement.

Un parquet blanc à beige clair

Très tendance et moderne, notamment par son ton très scandinave, ce coloris offre également l’avantage d’agrandir l’espace grâce à la luminosité qu’il procure. Une finition brillante accentuera encore cet effet très contemporain. Sans compter le côté à la fois épuré et raffiné que peut apporter un tel revêtement.

Un parquet jaune à beige

Sable ou miel, il évoque la chaleur, le coté cocooning et naturel, ou encore la douceur. Son grand avantage est sa discrétion qui lui permet de s’adapter à tous les types de décoration intérieure.

Un parquet brun

C’est une teinte qui crée une atmosphère très rassurante et confortable, qui rappelle la terre, et qui s’accorde très bien avec le mobilier de couleur vive. Attention tout de même à ne pas trop obscurcir l’ensemble.

Un parquet rouge à orangé

Très en vogue il y a quelques années, on le trouve beaucoup dans les demeures anciennes. Il crée une ambiance chaleureuse et intime, mais que l’on peut aussi rendre théâtrale en l’associant à un mobilier colonial par exemple. On peut aussi créer un style très exotique tout à fait d’actualité.

Un parquet gris

Chic et élégant, le parquet gris est particulièrement prisé avec un mobilier cérusé ou pour recréer l’ambiance d’une villa bourgeoise de bord de mer. Il a néanmoins un aspect plutôt froid, qui mérite d’être réchauffé par une décoration aux tons plus chauds et plus affirmés, ou encore par des tapis, coussins, etc. en fausse fourrure pour un style très scandinave.

Un parquet noir

Symbole de luxe et de haut standing, le parquet noir donne un aspect très chic et raffiné, mais aussi très urbain, que met particulièrement en valeur un mobilier design ou spectaculaire. En revanche, il supporte très mal un mobilier très classique aux teintes marrons ou au caractère très brut. De même, préférez des murs clairs pour éviter la sensation de confinement.

L’essence du bois


Elle est très souvent liée à la couleur du bois, mais pas seulement. Chaque essence possède ses propres caractéristiques (notamment en terme de solidité), qu’il faut prendre en compte en fonction de la destination de votre parquet. Plus la pièce dans laquelle vous souhaitez l’installer sera passante, plus vous devrez opter pour une essence résistante. Si vous souhaitez installer votre parquet dans une salle d’eau, alors il vous faudra une essence particulièrement adaptée à l’humidité. De même, il faut avoir en tête que la luminosité aura également un impact sur le comportement de votre parquet ; les bois exotiques sont particulièrement sensibles à la lumière, leur teinte peut s’en trouver altérée.

Les essences sont encadrées par une norme européenne (NFP 63-202) qui en définit l’origine, la densité et la dureté (dite dureté de brinell). Cette norme précise aussi la teinte naturelle du bois de parquet. On parle de l’aspect du « bois parfait », ce qui désigne la couleur du duramen, la partie la plus ancienne de l’arbre, située au cœur même du tronc.

Le veinage du bois qui donne au parquet sa physionomie est également lié au type d’essence choisi. Mais il est également variable d’un arbre à l’autre, voire d’une partie à l’autre d’un même arbre. C’est ce qui rend le parquet si vivant.

Pour exemple, voici quelques types de veinage particuliers :


La largeur de lame


Aujourd’hui, de plus en plus de fabricants proposent des lames de largeurs variables.

Les lames classiques présentent une largeur inférieure à 140 mm. Elles donnent un effet intéressant dans les petites pièces, apportant un effet de volume.

Pour donner un coup de jeune et apporter un vent de modernité à vos intérieurs, n’hésitez pas à opter pour nos lames XL.

A noter que la largeur dépendra également de l’épaisseur de la lame ; un parquet de moins de 10 mm d’épaisseur ne permet pas l’utilisation de lames larges, au risque de rendre l’ensemble peu stable.

Motif et agencement du parquet


Aujourd’hui les lames longues ont tendance à être privilégiées, mais elles n’offrent pas les mêmes possibilités d’agencement que des lames courtes ou moyennes. Avec des lames plus courtes, vous pouvez vous permettre toutes les audaces, et rendre vos parquets uniques, ou imiter des parquets historiques grâce à des techniques de pose particulières :

Pose à bâtons rompus : Il s’agit de disposer les lames en quinconces à 90°, pour un décor raffiné.

 

Pose à l’anglaise : pose la plus usitée actuellement. Lames disposées parallèlement les unes aux autres. Elles seront dites « à coupes perdues » si elles sont posées en décalé, ou « à coupe de pierres » si elles sont alignées.

 

Pose à l’échelle : motif d’échelle, crée avec des lames plus larges pour les montants et plus étroites pour les barreaux.

 

Points de Hongrie (chevrons) : les lames sont disposées face à face dans une inclinaison entre 30° et 60°. Les travées sont parallèles. On peut également créer des effets dignes de la marqueterie de luxe en formant des carrés ou des croix avec des essences diverses, par exemple.
Pour une pose simplifiée, vous pouvez tout simplement opter pour nos lames multi-frises. Il s’agit de grandes lames offrant un enchaînement de plusieurs motifs (frises) différents.

En somme, vous l’aurez compris, la diversité est de mise pour le parquet ! Alors à vous de considérer l’ensemble des choix qui s’offrent à vous, pour créer l’espace qui vous ressemble !

Laisser un commentaire