01 55 28 01 40 2 Bd Jules Ferry - 75011 Paris Mardi au Samedi 10h - 13h / 14h - 18h DEVIS GRATUIT

Sol PVC, vinyle ou lino : quelles différences ?

photo de sol pvc de la marque Quicktep
Les avantages des produits Quickstep
24/08/2018
photo de sol pvc de la marque Tarkett
Quel sol PVC choisir ?
24/08/2018

Sol PVC, vinyle ou lino : quelles différences ?

simulation 3d de sol pvc

simulation 3d de sol pvc

Sur les sols souples les clichés sont pléthore. Et il n’est pas rare qu’on confonde les différents matériaux tant le rendu semble similaire. Sauf que voilà, il existe de vraies différences entre ces produits, et elles sont importantes à connaître pour faire son choix de revêtement de sol en connaissance de cause. Lesrevetementsparisiens.com vous guide.

 

Définitions


 

  • Le lino ou linoléum

Idée reçue numéro un : le lino est un revêtement bas de gamme.

Très utilisé par nos grands-parents, le linoléum a été pendant longtemps complètement déconsidéré. C’était cependant sans compter les efforts faits par les fabricants pour redorer son image et le moderniser.

Car ce revêtement est bien méconnu…

De très grande qualité, c’est un produit 100 % naturel donc parfaitement écologique ! Ce qui en fait un revêtement particulièrement prisé par les établissements collectifs comme les écoles, ou encore les hôpitaux.

Composé de liège en poudre aggloméré, d’huile de lin (dont il tire son nom), de craie, de résine et de pigments naturels, sur un support en jute, ce sol est issu d’une technologie de fabrication traditionnelle (mise au point il y a 150 ans !) qui a fait ses preuves !

Qui plus est, à l’instar des autres sols souples, il est présente l’intérêt d’être extrêmement facile d’entretien, et à un prix encore tout à fait acceptable compte tenu de sa qualité !

 

  • Le PVC et le vinyle

Avec le temps les matériaux PVC et vinyle ont tendance à se confondre. Ce qu’il faut noter, c’est que ce sont des produits fabriqués en matériau de synthèse composé de carbone, d’hydrogène, de plastifiants et de charges minérales, issues du sel à 57% et du pétrole à 43 %. Les termes PVC et vinyle désignent en fait le même produit, composé de polychlorure de vinyle.

Leur principale différences (qui tend à s’estomper) réside dans leur mode de fabrication :

– Le sol vinyle est fabriqué par enduction (application de la matière première liquide sur un support),

– Le sol PVC est fabriqué par calandrage (matière première aplatie entre deux rouleaux).

 

Les PVC sont classés selon une typologie qui comprend quatre grands groupes

  • Les PVC hétérogènes acoustiques qui sont constitués de plusieurs couches, le plus souvent renforcées par une armature et une sous-couche en mousse qui lui donne son confort et sa fonction acoustique. Ils sont également dotés d’un envers souple qui permet de le poser de manière indissociée des deux côtés.
    Il sont préconisés dans le cadre d’une fréquentation moyenne.

 

  • Les PVC compacts hétérogènes qui sont composés de plusieurs couches différentes, peuvent également être renforcés par une armature. En fonction de leur conditionnement (rouleau ou dalle), leur envers est souple ou rigide. Ils s’utilisent pour un usage moyen.
  •  Les PVC compacts homogènes sont composés de plusieurs couches de même matière permettant une résistance particulière au poinçonnement. Il est aussi teint dans la masse.
    Il sont recommandés pour les zones à forte fréquentation.

 

  • Les sols PVC spéciaux : sols PVC électro-conducteurs et dissipateurs, sols antidérapants et semi-flexibles, ou encore dalles plombantes techniques pour zones à fort trafic.

Le traitement de surface qui protège le revêtement des rayures et fait barrière à l’encrassement et aux bactéries

La couche d’usure qui lui donne sa résistance à l’usage dans le temps

L’épaisseur, qui varie en fonction des usages et des besoins, et favorise l’isolation acoustique, la sonorité et le confort à la marche

La mousse décor ou la couche imprimée qui permet d’obtenir des décors multiples et variés

 

 

 

Avantages de chaque produit


 

  • Des sols faciles à vivre

La simplicité d’entretien, la résistance aux rayures et aux poinçonnements, et l’imperméabilité sont valables pour chacun des produits. De même que leur caractère imputrescible, et leur insensibilité aux acariens, aux moisissures et aux champignons. Ce qui en fait des sols particulièrement hygiéniques, qui explique qu’ils soient fortement plébiscités en milieu hospitalier notamment.

Si les sols PVC sont aujourd’hui tout à fait recyclables, le lino est quant à lui parfaitement écologique et sans aucune émission de particules grâce à sa composition 100 % naturelle. Il a également un pouvoir bactéricide non-négligeable.

Par ailleurs, ces sols présentent également un intérêt au niveau acoustique ; ils sont à la fois isolants et confortables.

Enfin, ils ont également le grand avantage d’être devenus très faciles à poser car souvent clipsables.

  • La variété de choix décoratifs

Depuis l’engouement pour ce type de sol dans les années 70, les sols PVC et lino ont été fortement modernisés pour être remis au goût du jour et séduire à nouveau les clients. Les créateurs rivalisent d’audace, et aujourd’hui les sols PVC sont capables d’imiter à la perfection n’importe quelle matière : béton, parquet bois, granit, métal, etc.

La variété de couleurs, de motifs et d’effets de matière est infinie, il ne vous reste plus qu’à laisser parler votre imagination !

  • Le prix

Plus que le lino, les sols PVC sont particulièrement attractifs pour leur rapport qualité/prix. Très résistants à l’usure du temps, ils restent cependant relativement bon marché.

Bien sûr, le prix dépendra néanmoins de plusieurs facteurs comme l’épaisseur du produit, l’importance de la couche d’usure, et enfin le motif décoratif ; un motif en relief sera souvent plus onéreux.

  • Le conditionnement

Le dernier atout de ces sols sont la variété dans leur format. En effet, ils se présentent soit en lames, soit en dalles, soit en rouleaux, de quoi vous faciliter la pose en fonction de la destination que vous leur réservez.

Le format rouleau par exemple est parfait pour une utilisation en couloir ou en escaliers, même s’il nécessite pour cela d’être collé.

En revanche, l’avantage des lames ou des dalles est qu’elles sont proposées en pose flottante (clipsable) et donc déplaçables et remplaçables à loisirs !

Autant de qualités à mettre dans la balance dans le choix final de votre revêtement de sol !

Laisser un commentaire